Quels paramètres influent sur le calcul de l’impôt sur le revenu ?

Chaque année, tout citoyen français qui exerce une activité professionnelle générant un revenu est tenu de payer un impôt. Il porte le nom d’Impôt sur le revenu ou IR. Son montant varie d’un contribuable à un autre. Notons en effet que plusieurs éléments peuvent interférer dans le calcul.

Le montant du revenu net imposable

Le montant du revenu net imposable a un rôle essentiel dans le calcul de l’impôt sur le revenu. L’Etat impose en effet un barème progressif par tranches qui permet aux contribuables de déterminer le taux d’imposition. A titre d’exemple, si le revenu imposable se situe entre 9807 € et 27 086€, le taux appliqué est de 14%. En revanche, s’il appartient à la tranche de 27.086 € et 75.617 €, le taux d’imposition est de 30%.

Les parts fiscales

Il est important de préciser que le revenu imposable peut connaître une baisse dans le cas où le contribuable a des personnes à charge. Plus elles sont nombreuses, plus la remise est importante. Notons en effet que contribuable va diviser son revenu imposable par le nombre de parts fiscales.

La décote

Lorsque l’impôt brut d’un contribuable est inférieur au seuil imposé, il bénéficie aussi d’une décote qui va lui permettre d’alléger son impôt sur le revenu. Le plafond est de 1553 € pour les célibataires, les divorcés et les veufs et de 2.560 € pour les couples et ce, qu’ils soient mariés ou pacsés.

Les réductions d’impôt accordées

Pour commencer, sachez qu’une remise de 20% est attribuée aux individus dotés d’un revenu modeste. L’Etat accorde également diverses réductions et déductions d’impôt. Les contribuables qui remplissent les conditions requises peuvent profiter de ces avantages fiscaux. En général, les remises fiscales sont accordées après la réalisation d’une opération spécifique. En investissant dans des travaux de rénovation dans sa résidence principale par exemple, un contribuable a droit à un crédit d’impôt qui permet de baisser jusqu’à 30% le montant de l’IR.